Un homme se tient à côté d'une smart EQ forfour dans un parking.Un homme se tient à côté d'une smart EQ forfour dans un parking.

Comment seront les voitures du futur ?

Le cinéma ne cesse d’imaginer à quoi pourraient ressembler les futures voitures : 

dans quelques années, dans quelques décennies et même dans quelques siècles. Mais même si certaines de ces idées sont assez créatives, dans la réalité, nous sommes encore loin des fameuses voitures volantes… Pourtant, les technologies ne cessent de progresser, et le secteur automobile aussi.

Alors, à quoi ressembleront les voitures du futur ?

Une jeune femme entre dans un parking souterrain à bord d'une smart EQ fortwo cabrio.Une jeune femme entre dans un parking souterrain à bord d'une smart EQ fortwo cabrio.

La voiture électrique du futur

Depuis quelques années, on entend de plus en plus parler de voitures propres, et plus particulièrement de voitures électriques. Il faut dire qu’elles comportent de nombreux avantages. Le plus important est le fait qu’elles ne rejettent pas de polluants ni de gaz à effet de serre lorsqu’elles roulent, ce qui aide à lutter contre la pollution de l’air dans les grandes villes et à lutter contre le réchauffement climatique.

De ce fait, il y a de grandes chances que la voiture du futur soit écologique.

Certains pays ont même déjà planifié la fin des voitures diesel et essence, et considèrent la voiture électrique comme l’alternative la plus intéressante. La France par exemple, pour soutenir l’idée d’une voiture électrique du futur, installe de plus en plus de bornes de recharge à disposition des automobilistes, et propose une prime pour l’achat d’une voiture électrique, la rendant ainsi plus abordable.

Les efforts des gouvernements et des constructeurs se multipliant, il est possible que dans un proche futur les véhicules électriques soient majoritaires sur nos routes

Un homme est assis au volant de la smart EQ forfourUn homme est assis au volant de la smart EQ forfour

L’énergie du futur pour nos voitures

Cependant, malgré les avantages qu’offrent la voiture électrique, il y a encore quelques défis à relever concernant son utilisation. En effet, il faut produire de l’électricité pour l’alimenter.

En France, la majorité de l’électricité est d’origine nucléaire, ce qui a l’avantage de ne pas polluer l’atmosphère. Le nucléaire comporte malgré cela quelques risques et c’est pour cela qu’il tend à être remplacé par les énergies renouvelables. Ces dernières prennent une place de plus en plus importante dans la production d’électricité en France, notamment l’énergie hydraulique et l’énergie éolienne. Après le nucléaire, l’hydraulique est la deuxième source d’énergie en France. En août 2015, la loi concernant la transition énergétique pour la croissance verte a permis de fixer l’objectif suivant : d’ici 2030, 32% de l’électricité consommée en France devra provenir d’énergies renouvelables.

Ainsi, dans le meilleur des cas, les futurs véhicules électriques rouleront à l’énergie propre. La voiture du futur écologique le sera donc sur tous les points.

Une cycliste passe devant une smart EQ forfour garée le long du trottoir.Une cycliste passe devant une smart EQ forfour garée le long du trottoir.

Une voiture du futur autonome ?

On se plaît parfois à imaginer une voiture du futur qui serait largement automatisée pour faciliter la conduite à l’automobiliste. Mais jusqu’où cela peut-il aller ?

De nombreuses entreprises se penchent sur la question, et l’on voit fleurir de multiples prototypes de voitures autonomes ces dernières années. Les voitures autonomes ne nécessiteraient aucune intervention de l’automobiliste : elles se conduiraient toutes seules.

L’avantage principal de cette future auto serait la réduction du nombre d’accidents, la majorité d’entre eux étant dû à des erreurs humaines. Cette voiture du futur faciliterait aussi la circulation. De plus, les personnes dans un état qui n’autorise pas la conduite et les personnes n’ayant pas le permis pourraient malgré tout bénéficier de trajets en voiture.

Cependant, les automobiles du futur qui se conduisent toutes seules sont encore loin d’être majoritaires sur nos parkings. Les quelques prototypes existants doivent être perfectionnés, doivent devenir abordables et doivent être produits à une échelle industrielle, ce qui prendra encore de nombreuses années.