Une smart EQ fortwo cabrio vue du dessusUne smart EQ fortwo cabrio vue du dessus

Bientôt la fin du diesel et de l’essence ?

En 2017, 81% des foyers français possédaient une voiture, et plus d’un foyer sur trois possédaient deux voitures ou plus. Ces voitures roulent pour la plupart au diesel ou à l’essence, et rejettent donc des polluants. C’est pour cette raison que beaucoup s’accordent à dire que la fin du diesel et de l’essence est nécessaire et qu’il va falloir chercher des alternatives et développer les véhicules propres.

Une jeune femme entre dans un parking souterrain à bord d'une smart EQ fortwo cabrio.Une jeune femme entre dans un parking souterrain à bord d'une smart EQ fortwo cabrio.

La fin du diesel et de l’essence à Paris et en France

En juillet 2017, Nicolas Hulot a exprimé l’intention du gouvernement de mettre fin aux voitures diesel et essence en France d’ici 2040. Cela se ferait par étapes : les voitures thermiques disparaîtraient d’abord des grandes villes d’ici 2030, puis elles disparaîtraient complètement d’ici 2040.

S’inscrivant dans cet effort, la ville de Paris a adopté son Plan Climat Air Énergie territorial en mars 2018. Ce plan a pour objectif de faire de Paris une ville neutre en carbone d’ici 2050 : cela implique des changements dans certains domaines, dont le transport. Ainsi, Paris fixe la fin des voitures diesel pour 2024 et la fin des voitures essence pour 2030.

Un homme et une femme regardent une smart EQ fortwo cabrio qui passe devant eux.Un homme et une femme regardent une smart EQ fortwo cabrio qui passe devant eux.

Les engagements des autres pays pour sortir du diesel et de l’essence

France ; Inde ; Pays-Bas ; Suède ; Norvège ; Royaume-Uni ; Chine… Les gouvernements de ces pays ont tous exprimé leur volonté de mettre fin au diesel et à l’essence en se fixant des objectifs à plus ou moins longue échéance.

Et certains donnent le ton plus que d’autres. La Norvège par exemple, souhaiterait qu’il n’y ait plus de vente de voitures thermiques dès 2025. Pour cela, le pays multiplie les aides et les privilèges pour les personnes possédant une voiture électrique : une voiture sans essence ni diesel. De ce fait, les ventes de véhicules thermiques dégringolent tandis que celles de véhicules électriques ne cessent d’augmenter.

L’Inde, très touchée par la pollution atmosphérique, est particulièrement concernée. Le gouvernement indien souhaite que toutes les voitures vendues après 2030 soient électriques. Les efforts sont mis en priorité sur les grandes villes, notamment New Delhi, capitale particulièrement polluée.

Un jeune homme fait du skate avec à l'arrière-plan une smart EQ fortwo cabrio près d'une borne de recharge.Un jeune homme fait du skate avec à l'arrière-plan une smart EQ fortwo cabrio près d'une borne de recharge.

Des voitures sans carburant ?

Si les voitures fonctionnant au diesel et à l’essence disparaissent, comment se déplacer ?

Il faut savoir que le secteur des transports est en pleine transition. Beaucoup de villes en France investissent dans les transports en commun. L’exemple le plus évident est le projet de la ville de Paris : le Grand Paris Express. Il consistera en plusieurs nouvelles lignes de métro qui passeront notamment en grande couronne.

Mais la véritable alternative reste la voiture électrique. Pour parvenir à l’objectif d’un 2040 sans véhicules thermiques en France, l’État encourage le passage au tout électrique. Il propose en particulier une prime pour les voitures électriques, dont les acheteurs peuvent bénéficier lorsqu’ils achètent leur véhicule. En plus de cela, des bornes de recharge sont installées progressivement dans toute la France.

Les constructeurs abandonnent eux aussi progressivement le diesel et investissent de plus en plus dans des voitures sans essence et sans carburant. Nombreuses sont les marques à proposer au moins un véhicule électrique, et l’offre ne cesse de croître.