WLTP - la nouvelle procédure d’essai relative aux consommations et émissions.

Depuis le 1er septembre 2017, la WLTP (Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicule Test Procedure), une nouvelle procédure de test visant à mesurer la consommation de carburant et les émissions, a été mise en place. 

La WLTP fournit des résultats de test qui rendent compte du comportement en circulation de manière plus réaliste que la procédure NEDC. Ce nouveau cycle conduit, d’une manière générale, à des valeurs mesurées plus élevées.

En savoir plus

La WLTP fournit des valeurs plus précises.

La procédure WLTP est intéressante pour les clients parce qu’ils obtiennent ainsi une base de comparaison plus réaliste des valeurs de consommation et d’émission des différents modèles.

Comme la WLTP tient compte de l’équipement individuel de chaque voiture, les résultats sont plus précis qu’avec le NEDC ; ils sont, pour ainsi dire, spécifiques du véhicule. Ainsi, les valeurs de consommation WLTP sont généralement plus élevées, mais également plus réalistes. Cela n’a aucun impact sur la consommation quotidienne. La comparabilité inter-modèles et inter constructeurs est maintenue. Mercedes-Benz est partisan de la réalisation de ces nouveaux essais en laboratoire (WLTP) ainsi que de l’exécution de mesures sur la voie publique (RDE).

Norme WLTP

Profil de conduite dynamique.

La norme WLTP utilise un profil de conduite plus large et plus dynamique avec des valeurs de consommation et d’émissions qui reflètent mieux le comportement de conduite réel que les valeurs NEDC précédentes. Même s’il n’y a pas de changement dans la consommation réelle d’un véhicule, le cycle d’essai plus strict entraînera généralement des mesures de consommation plus élevées.

Bien que la norme NEDC, elle aussi, garantisse la comparabilité entre fabricants, celle-ci est désormais considérée comme obsolète. Malgré les différences inhérentes entre les mesures effectuées en laboratoire et celles réalisées sur route, la norme WLTP prend en compte de nombreux autres facteurs qui ont un effet sur la consommation.
Une autre raison pouvant expliquer ces valeurs mesurées plus élevées est que des options seront prises en compte dans la mesure des valeurs CO2. La différence d’augmentation des valeurs numériques de CO₂ entre le cycle NEDC et la norme WLTP peut également différer pour le même véhicule en fonction des spécificités technologiques et techniques.

La norme WLTP pour tous les Etats membres de l’UE.

Le cycle de consommation et d’émissions de la norme WLTP s’applique à partir de septembre 2017 pour les véhicules et à partir de septembre 2018 pour l’ensemble des véhicules nouvellement homologués. La norme WLTP est obligatoire pour tous les États membres de l’UE. Quelques pays envisagent de présenter la norme WLTP à une date ultérieure. À partir de septembre 2017, la norme WLTP (Norme d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers) va progressivement remplacer le cycle NEDC (Nouveau cycle européen de conduite) et garantira une plus grande transparence.

Carte de l'union européenne

à partir de septembre 2017

Tous les nouveaux types de véhicules (voitures particulières) sont testés conformément à la norme WLTP. Parallèlement, les valeurs de consommation NEDC seront toujours calculées pour ces véhicules et continueront dans un avenir proche à représenter la valeur juridique requise dans les documents de vente et dans toutes les autres publications.

Pour les nouveaux modèles, il y aura également un test sur route, le test dit RDE de mesure des émissions dans des conditions réelles de circulation, qui vérifiera que la norme Euro 6 pour l’oxyde d’azote et le nombre de particules n’a pas été dépassée après la prise en compte des facteurs de conformité.

à partir de septembre 2018

La totalité du portefeuille de véhicules commercialisés sera homologuée conformément à la norme WLTP. Les nouvelles valeurs WLTP seront calculées individuellement pour chaque véhicule et seront probablement incluses dans les documents de vente et dans toutes les autres publications. La consommation NEDC sera indiquée pour les modèles qui ne sont plus fabriqués.

Parallèlement à la norme WLTP, un test RDE sur route vérifiera, pour tous les véhicules nouvellement homologués, qu’ils ne dépassent pas la norme Euro 6 concernant le nombre de particules émises après la prise en compte des facteurs de conformité.

à partir de septembre 2019

Pour tous les véhicules nouvellement homologués, un test RDE vérifiera qu’ils ne dépassent pas la norme Euro 6 pour l’oxyde de carbone émis après la prise en compte des facteurs de conformité.

Fin 2020

Jusqu’à la fin 2020, les deux valeurs WLTP et NEDC seront calculées pour l’ensemble des véhicules. Ces valeurs apparaîtront côte à côte sur les papiers du véhicule à compter de l’homologation respective du véhicule. À partir de 2021, les valeurs WLTP seront les seules valeurs de consommation et d’émissions pour toutes les voitures. Les véhicules d’occasion ne seront pas affectés par ce changement et conserveront leurs valeurs homologuées NEDC à condition qu’ils aient été immatriculés pour la première fois avant le 31 août 2017.

Foire aux questions

Qu’est-ce que la WLTP ?

L’abréviation WLTP signifie Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicle Test Procedure (procédure d’essai harmonisée au niveau mondial pour les véhicules légers). Il s’agit d’une procédure d’essai permettant de déterminer les valeurs de consommation et d’émissions d’un véhicule sur un banc dynamométrique. Introduite depuis le 1er septembre 2017, la procédure WLTP va progressivement remplacer la précédente norme NEDC. Grâce à son orientation dynamique, la WLTP reflète mieux le comportement de conduite réel qu’auparavant.

La procédure WLTP se caractérise par des accélérations beaucoup plus importantes et par un profil de conduite nettement plus dynamique. La vitesse maximale est portée à 131 km/h (au lieu de 121 km/h), et la vitesse moyenne passe à 47 km/h (au lieu de 34 km/h).

La durée du parcours est allongée de 10 minutes, la part des trajets sur autoroute représentés sur le banc d’essai à rouleaux est accrue, tandis que les durées d’immobilisation sont réduites. La longueur de l’itinéraire est doublée pour être désormais de 23 km. Les points de passage de vitesse sont préalablement calculés en fonction du véhicule et du type de transmission.

Toutes les options ayant un impact sur l’aérodynamisme, la résistance au roulement ou la masse du véhicule sont désormais prises en compte dans l’évaluation. La consommation d’énergie des fonctions confort a également des répercussions sur les émissions de CO2. Seule la climatisation est exclue de la première étape de la WLTP.